Regarder American Psycho Streaming en Entier

Au coeur des années Reagan, Patrick Bateman est un pur produit de la réussite américaine. Jeune, riche, il est un de ces golden boys qui triomphent à la bourse. Seul le nec plus ultra est digne de lui et il s'emploie à ne retrouver que des symboles qui lui renvoient une image de succès. Il accumule, avec une obsession maladive, les vêtements selects, les relations enviables. Son voeu le plus cher est de se fondre dans cette foule, de trouver sa place au milieu de ceux auxquels il s'identifie.

Satire de l’univers des « Golden Boy » narcissiques et mégalos des années 80, le film demeure peu convainquant avec un dénouement final absurde.

Nul. Certes je l'ai regardé juste après avoir fini le livre, mais vraiment dans la foulée, c’est à dire 30 min après, ce qui influe surement fortement sur ma critique mais il faut reconnaître que le film est juste extrêmement mauvais. La matériau de base est extraordinaire et si c'est l'un de ses livres réputés"inadaptables" lorsque l'on décide de se lancer dans une adaptation il vos mieux se l'approprier plutôt que d'en faire un pâle condensé sans saveur. En effet on a à faire à un film totalement impersonnel coincé dans un récit de départ de plus de 500 pages, on essaye donc de faire des raccourcis, des collages originaux ( les monologues sur les groupes et chanteur inséré ici en rituel précédant les meurtres) qui au final sont inutiles et superficiels.. La mise en scène ne prend aucun risque et loin d'être outrancière elle est affligeante par son caractère figée et n’accompagne jamais le personnage dans ses crises. Les fabuleux monologues intérieurs de Bateman qui rythment notamment la fin du livre sont ici vainement retranscrit et la réalisatrice semblent totalement indécises sur la voie à suivre puisqu'elle donnent une grande importance à une enquête relativement sans importance dans le livre (ce qui laisse entrevoir un duel intéressant entre Dafoe et Bale) et qu'elle abandonnent au final. Ensuite le milieu yuppie dans lequel vit Bateman étaient très bien retranscrit notamment grâce à la répétition et à l'usure des scènes le représentant dans le roman de Easton Ellis mais ici dès la première scène on y croit pas et tombe dans une caricature non voulue et très agaçante. Quant à Bale il à beau être excellent, le problème est qu'adapter Bateman (et toute sa profondeur) à l'écran est quasi-impossible, il a donc beau être convaincant, quiconque aura lu le roman sera forcément déçu. A éviter donc.

Films Similaires :